Le blog de Victoire


22/06/'18

événements du solstice

21.06

Hier c’était l’été, aujourd’hui non. Comme j’ai pour principe intraitable de porter chaque tenue deux jours à la suite, j’étais aujourd’hui en petite robe d’hier. Un peu nue. Le froid a brodé sur la peau de mes cuisses ce que l’on sait qu’il brode. J’ai roulé grand mes bras autour de moi, j’ai pensé : le froid me voit.

22.06

Aujourd’hui, pour la première fois, on m’a offert du pain. Pas comme on en partage à table ; du pain à ramener, que j’ai pu choisir, modelé comme un corps, découpé et emballé dans du papier beige. À manger seule, plus tard. Le boulanger sans nom chez qui elle m’a emmenée avait les mains toutes blanches de farine. Comme il faisait chaud, qu’il doit remuer beaucoup, fréquenter les fours et s’éponger le visage avec doigts, il avait aussi de la farine sur les joues, dans les cheveux, sur le front, sur le nez. J’ai deviné la monnaie elle aussi jonchée, celle qu’il lui a tendue et qu’elle a rangée dans son porte-monnaie, blanchissant les autres pièces qu’elle tendra plus tard à d’autres marchands, étirant quelques millilitres de son parfum chaud dans d’autres mains, puis d’autres mains encore. J’ai trouvé ça bien.

 

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Non classé

0

Laisser un commentaire