Le blog de Victoire


1/08/'17

j’en ai marre de mourir

« J’en ai marre de mourir ! » – c’est crié depuis le canapé, furieusement et de mauvaise foi, la voix sanglée entre deux quintes de toux. Dans le même canapé, c’est la douzième sieste de l’été. Je regarde le plafond en songeant à cette phrase qui doit jaillir ou se contenir dans tant de gorges pour tant de motifs opposés.

Je pense à l’organe de la jeune pie qui battait plus vite quand elle consentait à plonger son bec dans le bol d’eau qui lui était tendu. A sa longue patte brisée qu’elle traînait derrière elle comme un petit bâton. Et à ses ailes noires-bleues-vertes qui n’avaient rien appris. On était trois à la regarder fixement respirer de plus en plus lentement. Il était déjà tard. Quand elle s’est finalement laissée tomber sur le côté, on a pensé qu’elle s’en irait avec la nuit. Le lendemain matin le morceau de pain avait été mangé, le carton souillé puis déserté. La jeune pie était plus loin, paniquée la tête en bas, agrippée par les ronces. On avait été chercher des ciseaux et on l’avait sauvée une nouvelle fois. Deux jours plus tard, il y avait eu un chat.

 

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Non classé

0

Laisser un commentaire