Le blog de Victoire


27/05/'17

la canicule

Luxe de la canicule dans les villes d’ordinaire macérées dans la pluie : toutes fenêtres ouvertes, des rideaux de dentelle jaunie qui débordent des façades, chatouillent les passants et laissent entrevoir, aux intervalles du vent, l’intérieur des gens. On paresse, beaucoup, on s’habille nus, très, on écoute de la bossa nova, fort, on avale de la viande braisée, trop, les enfants prennent leur bain du soir dans la fontaine chlorée du rond-point. Les chats dorment sur le dos, les humains aussi, au plus loin les uns des autres, au plus loin. La chaleur et ses mirages qui abrogent la solitude.

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Non classé

0

Laisser un commentaire