Le blog de Victoire


7/10/'16

bye septembre

ls vont me manquer les matins très tôt
à marcher sur les cris des coqs et sur les escargots
chiper le raisin des voisins
et les figues du jardin
le salut à mes chevaux une main à plat sur leurs museaux
les claques sur mes cuisses à tuer des moustiques
la radio française écoutée la nuit allongée sur mon lit
et sur le plafond la chorégraphie
des bougies
la grande ourse par la fenêtre sans devoir plisser les yeux
ou en les écarquillant parce qu’y voir un ouragan
du vent plus musclé que les fenêtres
et de la tempête
même dedans
et à Saintes-Maries-de-la-Mer la gitane
qui prédit de longues vies
et sur la route de Nîmes les pompiers furieux
qui foutent le feu
mais ça y est voilà je ne peux plus
je ne p e u x plus écrire une ligne
mes phrases restent un peu dans les vignes
moi je rentre à la maison
elles me rejoindront

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Non classé

0

Laisser un commentaire