Le blog de Victoire


7/11/'15

through the veil

Tu dis tu m’intimides et j’essaie de me souvenir de la manière que tu avais d’être à moi de visu avant d’arriver ici, avant que je t’intime, justement, de venir vérifier par toi-même si j’y suis, avant je te vende mes mots (vraiment ?) comme une marchande de tapis. J’essayais, à chaque escale, de planquer ma langue, de rester bouche bée à la table du petit-déjeuner, je me répétais comme un mantra que le voyage, le vrai, passerait par ce semblant d’anonymat. Comme j’étais repérée j’ai finalement dit bonne nuit puis, le lendemain à la mosquée Jameh, j’ai dit bonjour et c’était parti. Parti d’abord sur le siège arrière du taxi, pour une bavardise excessive qui ne me ressemble pas vraiment, parti pour des échanges et du déballage cahotant. J’essaie de me souvenir de la manière que tu avais d’être à moi et de m’écouter te raconter en grimpant, trébuchant et m’essoufflant, sur la tour zoroastrienne et au jour déclinant. Je suis à peu près certaine de n’avoir rien eu d’intimidant alors. Rappelle-t-en aussi, de cette fille-femme rencontrée avant son écriture, avant qu’elle ne performe, perde forme puis prenne forme ; tu ne pouvais pas mieux dire.

 

Processed with VSCOcam with b5 preset

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Non classé

1

Un commentaire pour “through the veil”

  1. Je n’avais pas encore lu cet article, mais j’aurais pu trouver plus facilement du coup, la musique du précédent ^^’
    Je retourne à mes silences, l’exercice est plus simple 🙂

Laisser un commentaire