Le blog de Victoire


29/10/'12

Dear New-York, a polaroid book.

Le trajet de nuit et l’arrivée dans une New-York encore tiède de sommeil mais plus endormie du tout, le vrombissement de la ville et le mélange des parfums du matin : muffins, café, bagel cream cheese et eau de Cologne fraichement posée au creux de la nuque des citadins, la si jolie papeterie dans Greenwich village et les paparazzis faussement discrets, les cupcakes magnolia bakery et la foule pressée pressée compressée entre les buildings, l’ascension au sommet classique pour gratter-le-ciel et les dim sum à China Town, la promenade sur la High Line et le marché au bord de l’eau, face à Manhattan, à Williamsburg, les petites boutiques de Caroll Gardens et les livres posés dans la rue à qui voudra bien adopter ces mots, la couronne en laine pour petite fille à porter à l’hiver qui s’en vient demain, les tiny pancakes mais gigantesques, actually, la découverte du roof top au dessus de nos têtes, l’exposition Century of the Child au MoMA, les déguisements d’Halloween et les visages grimés de couleurs samedi après-midi, les litres de chaï latte et les discussions dans le métro avec des américains de tous les coins et caetera, et caetera, dear New-York City.

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Ailleurs, Everyday's Love

0

Laisser un commentaire