Le blog de Victoire


20/08/'12

Un deux trois Paris

Mon confectionneur d’instantanés volé, envolé, ne me reste plus alors qu’à me raccrocher à l’été… Enuméré.

1. Le pique-nique au bord du canal St-Martin, avec des bougies, des fruits, du chocolat et une minuscule bouteille de rosé.

2. L’exposition « de ma fenêtre » d’Ahae (qui signifie « enfant » en vieux coréen) et les centaines de facettes découlant d’un même paysage, les reflets d’oiseaux et les arbres habillés de saison. Se remplir les yeux et s’asseoir sur un banc au jardin des Tuileries, profiter du matin encore tiède-endormi sur Paris.

3. Le nouvel appartement de Clémentine, les plafonds hauts, le vieux parquet, le grand balcon, le piano et la collection du « club des cinq » dans les vieilles éditions de la bibliothèque rose sur l’étagère.

4. « Virgin Suicide » projeté sur un écran gonflable et gigantesque au parc de la Villette, réadmirer pour la dixième fois l’esthétisme fou de ce film de Coppola, deviner les tons pastels à travers les arbres et la clameur joyeuse des centaines de personnes assises autour de nous. Du cinéma en plein air à taille de ville lumière.

5. La citronnade de chez « Merci ».

6. La canicule sur Paris et les souliers qui fondent sur l’asphalte agonisant.

7. La demoiselle à la gentillesse folle, aux grands yeux et aux cheveux courts et décoiffés. L’entendre dire au téléphone « c’est Violette! », et oser lui glisser « ça vous va terriblement bien, Violette, c’est doux comme vous » . La voir baisser le regard et sourire en coin.

8. Le macaron à la fleur de sel.

9. Les pulls très chauds en cadeau, le bracelet en liberty, le manteau d’été trop grand et le capuchon à étoiles dorées.

10. Les savoir tellement là, même si dans une autre capitale que moi, en être rassurée et songer à l’été prochain tout entier à leurs côtés.

 

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Ailleurs

1

Un commentaire pour “Un deux trois Paris”

  1. Cette exposition est un délice, un intermède dans la folie citadine, d’une douceur et d’une poésie incroyable.

Laisser un commentaire