Le blog de Victoire


29/06/'12

Mille mots dans un mot.

J’esquisse un sursaut, toujours, lorsque d’une manière ou d’une autre un tiers prononce mon prénom en entier. Je tressaille lorsqu’on l’énonce d’une voix ferme et nette, pour souligner de la colère, de la reprise à l’ordre. Je suis amusée quand il évoque mes maladresses, qu’il rappelle tout bas « mais qu’est ce qu’on va faire de toi ? ». Je suis terrorisée lorsque ce prénom articulé est messager d’une nouvelle qui me brisera en autant de morceaux que de lettres le composant, autant de fractions de secondes entre ce dernier et le reste de la triste missive : huit. J’aime par dessus tout quand il est murmuré le souffle court, quand « Victoire » masque mal une pensée fugace qui raconte « tu – me – rends – fou. »

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Boîte à histoires

0

Laisser un commentaire