Le blog de Victoire


23/04/'12

you’re my playground love,

Quand j’entends des pas dans la rue et qu’entre les mille visiteurs qui pourraient vouloir entrer dans les mille appartements, je sais que c’est toi. Quand je me dirige à pieds nus vers la porte d’entrée et la laisse légèrement entrouverte avant de retourner me réfugier sous les draps. Quand tu entres, t’arrêtes un instant sur le seuil, te déchausses, ferme très doucement la porte. Quand tu passes ta tête par l’encolure de ma chambre, me vois ainsi emmitouflée, et quand je t’entends sourire dans l’obscurité. Quand tu rejoins mes couvertures et que tes mains sentent le tabac, quand je n’aime pas ça mais que je les porte à mes lèvres vaille que vaille, quand ta peau glacée cherche à se frayer un chemin jusqu’à la chaleur qui émane de moi. Quand je dis tout bas « tourne toi » et que j’enroule mes bras et mes jambes tout autour de toi, quand j’enfouis mon visage quelque part là sur tes épaules, ou au creux de ta nuque. Quand je m’endors, souvent bien après toi. Quand je m’éveille parce que la somme de nos fièvres devient insupportable. Quand je n’ai plus froid de toi.

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Boîte à histoires

1

Un commentaire pour “you’re my playground love,”

  1. très beau !

Laisser un commentaire