Le blog de Victoire


26/04/'12

Je pense à l’orage qui nous lie,

Je pense à l’orage qui nous lie, celui qui éclaire à quelques secondes d’intervalle seulement la pièce dans laquelle je me trouve et puis tout ce qui t’entoure. Je pense à la pluie déferlante et aux rivières qui se façonnent une place de choix entre les tuiles des toits, je pense à la pluie et aux tressaillements qui s’emparent de toi. Je pense au jour où nous n’aurons pas cette idée là, à l’instant où je regarderai la neige céder sous mes pas lorsque tu apercevras les prémisses d’un Printemps chez toi. Il faudra une corde soigneusement nouée autour de nos tailles respectives, un lien puissant qui ne craindra pas le bout du monde, les nuits et les jours transposés, puis l’océan. Je pense à l’orage qui nous lie, celui qui éclaire à quelques secondes d’intervalle seulement la pièce dans laquelle je me trouve et puis tout ce qui t’entoure.

 

Partager sur Facebook, Twitter & catégorie(s) : Boîte à histoires

0

Laisser un commentaire